header-logo header-mission

Ta mission, si toutefois tu l’acceptes, est d’espionner le territoire Dragibus P!K pour trouver les indices qui mèneront notre Détective Dragibus sur la piste des Dragibus du sachet qui ont disparu.

Des bonbons que tout le monde aime

C'est un fait. Il est impossible de devenir un leader mondial dans le domaine de la confiserie si les produits ne tiennent pas ses promesses. Il n’y a pas plus difficile à satisfaire que les enfants, bien qu’il n’y a pas d’âge pour apprécier les confiseries. Mais il semblerait que chez Haribo, ils ont un don exceptionnel pour cela. Mais comment font-ils ont pour séduire autant de consommateur ?

L’expérience

L’expérience compte énormément dans le monde de la confiserie. Après tout, c’est exactement comme faire la cuisine. Il faut essayer plusieurs recettes, en rater quelques-unes aussi pour pouvoir parfaire améliorer. Mais cette expérience-là, Hans Riegel l’avait déjà acquis quand il avait fondé sa société parce qu’il avait déjà travaillé dans plusieurs ateliers avant de créer sa propre marque. L’entreprise a donc démarré avec une base solide.

L’observation et l’innovation

Le premier grand coup de maitre de Hans Riegel était de donner une forme à ses bonbons. Il s’agit du fameux Ours d’Or qui reste encore jusqu’à maintenant le bonbon le plus vendu en Allemagne. A l’époque, l’idée était un peu cavalière, mais le public a tout de suite accroché puisque c’était novateur. Et depuis, l’observation, la créativité et l’innovation font partie des valeurs inhérentes à la marque. En France, cette philosophie a donné naissance à plus 80 types de friandises vendues dans une explosion de gout et de couleurs. D’ailleurs, Haribo affirme que 80% de ses ventes proviennent de ses nouveaux produits.

Des recettes secrètes pour garantir des gouts uniques

Chez Haribo, le personnel cultive le secret. C’est peut-être pour cela que ses concurrents ont autant de mal à rivaliser avec lui. Les nouvelles recettes, les stratégies et même les plans des machines qui vont servir à confectionner les bonbons sont tenus confidentiels. C’est assez compréhensible vu que l’espionnage industriel est une pratique assez courante alors que la mise au point d’un nouveau bonbon peut demander plusieurs semaines, voire même plusieurs années avant qu’il ne soit mis sur les rayons.